Notre constat sur la situation actuelle

Je suis le compagnon de vie d’Aga, et ce, depuis des années. Notre approche de l’économie est bien évidemment liée à nos expériences personnelles et à nos rencontres. 
Premier constat, les fondamentaux ne nous sont pas enseignés dans le domaine de l’économie (au même titre que les lois universelles ou encore le mode d’emploi du corps humain). Nous sommes lâchés dans ce monde sans avoir les bases pour réussir… Nous sommes littéralement des moutons dans un monde contrôlé par des prédateurs qui eux ont été éduqués spécialement pour perpétuer la classe dirigeante. 

Aujourd’hui, il apparaît aux yeux de plus en plus de gens que tout le système est en plein bouleversement et potentiellement au bord de l’effondrement. Face à ce constat, il est important de réagir rapidement, mais avec la tête froide pour se préparer aux remous potentiels. 

Deux types d’économie

Pour commencer, je pense qu’il est important de distinguer deux types d’économies : 

✔️ L’économie de marché – très fluctuante (volatile) et rarement basée sur du concret, par exemple, le marché boursier qui est en général très spéculatif. 
✔️ L’économie réelle – bien plus stable en théorie et basée sur la réalité concrète, par exemple, le producteur de légumes ou le constructeur de logements (biens et services d’utilité réelle et concrète) qui sont peu ou moyennement spéculatifs, surtout à l’échelle locale. 

Il est évident que se baser sur un marché très spéculatif et décorrélé du réel est extrêmement risqué et bien souvent seuls les initiés peuvent tirer leur épingle du jeu tandis que l’écrasante majorité en sort perdante. 
L’économie réelle quant à elle, étant indispensable à la vie de tous les jours et étant la seule vraie source de production de richesse pour la société, est normalement une valeur sûre… 

Seulement, il est de plus en plus apparent que cette économie est malmenée et subit des attaques répétées de puissances mondialistes surpuissantes qui ont soif d’argent, de puissance et de contrôle au détriment des peuples. Par exemple, l’augmentation du prix de l’énergie, des matières premières entre autres, poussent les PME à la faillite, généralement au profit des géants mondiaux. 
Notre société marche sur la tête et nos dirigeants ne sont pas là pour les intérêts du plus grand nombre, mais pour les leurs et ceux au-dessus d’eux… Ils scient littéralement la branche sur laquelle nous sommes. 

Face à ces constats, à l’instabilité croissante et en l’absence de visibilité et de capacité de projection dans l’avenir, il a fallu faire des choix pour moi et ma famille. En tout premier, identifier tout ce qui est bancal et en crise afin de diminuer au maximum notre exposition aux risques les plus probables. 

Crises auxquelles nous faisons face

Un coup d’œil rapide nous permet de mettre à jour quelques « légers problèmes et autres sympathiques crises…  » : 

⚠️ Crise majeure bancaire et financière globale, voire l’effondrement systémique 
⚠️ Crise immobilière déjà démarrée à l’étranger (US) 
⚠️ Crise énergétique pour l’électricité et le carburant principalement 
⚠️ Crise sur les matières premières (production et acheminement) 
⚠️ Crise alimentaire (production et acheminement) 
⚠️ Crise sanitaire (covid, démantèlement du système hospitalier, pénurie de médicament, interdiction de certains produits alternatifs efficaces…) 
⚠️ Crise environnementale (pollution, bouleversements climatiques…) 
⚠️ Guerres nous concernant plus ou moins directement 
⚠️ Et pour couronner le tout, crise sociale majeure visible un peu partout dans le monde. 

Face à tout cela, j’avoue avoir été légèrement perplexe pendant un temps… Comment se protéger sans sombrer dans la dépression ou pire dans la peur voir la panique au cas où ne serait-ce qu’une seule de ces crises devient incontrôlable ? 

Une personne avertie en valant deux… j’ai creusé le sujet de long en large et en travers pour mieux comprendre les tenants et aboutissants. Dans la foulée, j’ai cherché toutes les portes de sorties accessibles et les solutions potentielles pour à la fois se mettre à l’abri, se sécuriser et aussi participer à la création d’une voie positive que je pense être saine pour notre avenir et celui de nos enfants. 

J’espère être capable de rester serein face aux changements qui nous attendent et être capable de garder la tête froide pour agir au mieux en cas de situation extrême (que j’espère toujours évitable).

Dangers venants des puissances économiques et politiques 

Manifestement, les états puissants dans le monde se scindent en deux camps principaux avec l’Europe et les US d’un côté et la Russie, les Chinois, le Brésil et l’Inde (les BRICS) de l’autre et l’un fait tout ce qu’il peut pour pousser l’autre à la guerre réelle… 

On peut distinguer deux voies différentes : 
L’une soft (amenée en douceur) et l’autre hard (imposée brutalement et violemment) ; tout en n’étant pas dupe sur le fait qu’ils veulent tous un ordre mondial. 

Nous concernant, nos dirigeants ont fait le choix (sans nous consulter) d’un monde uni polaire dirigé par une élite toute-puissante. 
Ils provoquent le chaos et la division, nous privent progressivement de nos droits et libertés sous le prétexte de nous protéger et quand le moment sera propice, ils amèneront leur solution qui est d’installer une dictature sous l’égide d’un nouvel ordre mondiale en utilisant tous les outils contrôles par les membres du forum économique mondiale et la banque du règlement international. 

Diviser pour mieux régner et détruire pour repartir sur de nouvelles bases entièrement sous le contrôle d’une élite souhaitant lisser les différences sociales, économiques et culturelles (crédit social a la chinoise, revenu universel sous conditions, transhumanisme, mixité, athéisme, antitraditionalisme, destruction des cellules familiales et des genres, etc..) 

« Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », Parqués dans des mégalopoles ultramodernes, branchés en directe au réseau. Toutes les ressources naturelles seront simplement l’exclusivité des puissants. Prendre le contrôle total des ressources, des biens et de l’humanité au besoin par la force. 

Nos solutions face à cette menace

Solutions mises en place individuellement. Je considère qu’il n’est pas bon d’attendre un sauveur et que la solution doit venir de nous. Planifier la suite selon ses choix de vie et ses moyens avec toujours une solution de secours. 
✔️Se déconnecter de tout ce qui est bancal. 
✔️ Diversifier ses avoirs dans le but minimum de conserver son pouvoir d’achat quelle que soit la suite des événements. 
✔️ Récupérer, conserver, entretenir la santé sous toutes ses formes. 
✔️ Mettre en place et développer un lieu autonome (sécuriser un minimum). Il me semble évident que les lieux surpeuplés et déconnectés de la nature sont à fuir ; mais seul et isolé, on est faible donc il faut un juste milieu. 
✔️ Se protéger et protéger ses proches. 

Notre décision de tout changer

Face à de plus en plus de problèmes de tout ordre qui nous touchaient au quotidien et au constat que cela n’allait qu’empirer dans l’avenir, il nous a paru clair que nous devions faire un choix important… Cela ne pouvait plus durer. À la base, nous ne possédons pas grand-chose si ce n’est un appartement avec de lourdes charges et un emprunt bancaire sur le dos. 

Vente de notre appartement et libération des emprunts et charges

Après avoir pesé le pour et le contre, et avoir fait différentes projections d’avenir, nous avons décidés de nous libérer et de partir reconstruire quelque-chose de plus adapté aux temps à venir et dans un lieu plus propice à notre épanouissement. 
L’idée est de construire un avenir plus radieux, de faire ce qui nous tient à cœur en respectant nos besoins, nos passions et nos valeurs tout en se libérant au maximum des soucis liés à l’argent. 

Construire le monde que l’on souhaite voir dans l’avenir. 

Après analyse, il n’était pas pertinent de conserver l’appartement même en le mettant en location et sous gestion d’une agence, car la monnaie du pays était spécifique et aussi parce que nous serions partis sans argent en poche et entièrement dépendant de la location. De plus, le crédit resterait à rembourser… 
Donc vendre, rembourser l’emprunt et enfin récupérer ce qui reste… en seulement 3 semaines, c’était bouclé et ce temps a été consacré à planifier les 4 prochaines années sur la base de cette somme et de nos projets. 

Notre stratégie de diversification de notre épargne

La mise en place de notre stratégie de diversification s’est faite par étapes en commençant par repartir minutieusement les parts et les priorités. 

Mes choix de diversification ont étés faits sur la base de : 

✔️ Vivre correctement avec un confort décent au présent. 
✔️ Investir et construire pour l’avenir. 
✔️ Assurer un minimum ses arrières en cas de coup durs 
✔️ Laisser la place à l’inattendu, aux opportunités. 

Plus de rentrée d’argent signifie minimiser les sorties. Une fois la somme mensuelle réservée sur une durée maxi de 4 ans, la somme restante est séparée en différentes parts : 

✔️ Argent en banque (minimum) 
✔️ Liquidités (comprenant une partie exclusivement en cas de coups durs) 
✔️ Métaux précieux or argent 
✔️ Crypto monnaie (projets éthiques et concrets uniquement) 
✔️ Formations professionnelles et outils (devenir nomade digitale) 
✔️ Mobilité (véhicule aménagé, confortable et de qualité (revente) 
✔️ Achat et développement d’une base autonome 

J’ai songé aussi investir dans l’immobilier et un petit peu dans la bourse, mais il faut attendre une conjoncture favorable (quand tout le monde vend) et avec l’incertitude d’avoir encore accès à mes fonds à ce moment-là ainsi que le montant important nécessaire m’ont fait ignorer ces investissements (je n’avais pas encore eu vent de solutions d’investissements immobilier accessibles avec de faibles moyens).

Souhaits pour l’avenir

Je suis pour un monde pluripolaire ou les cultures, les traditions et les états sont conservés dans le respect des différences (considérées comme une richesse), un monde qui se baserait sur le respect des lois fondamentales de la vie sous toutes ses formes, un monde où l’humain s’intègre pleinement dans son environnement avec, par exemple, pour base l’économie bleu de Günther Pauli. 

✔️ L’écologie résilience avec absence de tout déchet non recyclables.
✔️ La santé holistique (hygiénisme, naturothérapie, médecine de prévention, médecine chimique seulement pour l’urgence).
✔️ La technologie au service du vivant 
✔️ La science en conscience 
✔️ La classe dirigeante au service du peuple, révocable et sous contrôle permanent par le peuple 
✔️ Une société qui partirait du plus petit pour aller vers le plus grand 
✔️ Une méritocratie efficace où il y a un revenu universel adapté tout en encourageant l’innovation, l’effort et la prise mesurée de risques 
✔️ Une société ou les richesses sont partagées équitablement et où les plus faibles sont protégés. 

A lire également